Pour terminer l’année en beauté, j’ai décidé de réécrire complètement le moteur du blog. Adieu Wordpress, et bienvenue Jekyll!

Ca faitsait longtemps que j’y pensais, mais je manquais de temps pour réellement m’atteler à la tâche (qui s’est révélée relativement facile au final!). Heureusement les vacances sont là et j’ai pu passer un peu de temps sur ce projet. Le résultat est un site créé avec Jekyll (plus précisément Octopress) et qui tourne sur Github Pages.

J’écrirai un article expliquant pas-à-pas les manipulations à effectuer pour arriver à ce résultat.

En attendant, je vous souhaite une bonne année 2015 :)

Quoi de neuf dans cette nouvelle mouture de Wordpress? Et bien pas mal de nouveautés en fait! Certaines d’entre elles étant très intéressantes, je vous invite vivement à lire mon article ^^

Sudo make me a sandwich

BrowserSync est un outil que l’on pourrait pratiquement considéré comme magique! J’ai découvert cet utilitaire il y a quelques semaines, et depuis je ne peux plus m’en passer lorsque je travaille sur à peu près n’importe quel projet web.

Cet article fait suite à un article écrit il y a quelques temps de celà (en fait, il y a longtemps déjà et vous m’en voyez désolé…): Wordpress, des filtres et des actions (1ère partie).

Rappelez-vous, dans l’article précédent j’expliquais la différence entre un filtre et une action… Un filtre est une fonction qui va recevoir un paramètre en entrée, le transformer et renvoyer le résultat de la transformation. L’action, quant à elle, reçoit 0, 1 ou plusieurs paramètres en entrée et effectue une action; cette action ne renvoie pas de résultat, ce n’est pas nécessaire.

Je vais vous donner un exemple concret d’utilisation de filtres et actions, repris d’un de mes projets.

La version 4.0 de Wordpress est finalement disponible! Quoi de neuf dans cette version?

Je suis tombé dernièrement sur un cas relativement intéressant… Je travaillais sur un site utilisant le plugin WP Orbit Slider. WP Orbit Slider est un petit plugin qui permettant d’afficher des slideshows. Il est relativement basique et fait bien son boulot…

Sauf que…

Il est impossible d’écrire des plugins et/ou des thèmes pour Wordpress sans passer par l’utilisation des filtres et des actions. En fait, Wordpress utilise énormément les deux, et ne pas comprendre ce que c’est ni à quoi ça sert, et bien c’est mal… Et ce qui est encore plus mal, c’est de ne pas comprendre ce qui les différencie! La nuance entre un filtre et une action est ténue, et c’est une question qui revient souvent chez les développeurs débutant avec Wordpress: Quelle est la différence entre un filtre et une action?

Connaissez-vous les différentes manières d’utiliser une fonction callback (ou fonction de rappel en bon français) en paramètre de la fonction usort

Tout le monde connaît la méthode la plus simple qui consiste à donner en paramètre le nom d’une fonction globale, comme montré dans l’exemple suivant:

1
2
3
4
5
function maFonctionCallbackUsort( $a, $b ) {
  return strcmp( $a, $b );
}

usort( $monTableau, 'maFonctionCallbackUsort' );

Un bon petit bout de code qui fait ce qu’on lui demande: il compare deux éléments du tableau et renvoie un résultat indiquant lequel des deux éléments est plus grand que l’autre…

Le problème avec ce morceau de code, c’est qu’on pollue l’espace global de notre application avec une fonction qui ne sera utilisée que pour notre appel à la fonction usort. Ce serait quand-même bien de pouvoir utiliser notre fonction usort dans une classe par exemple, avec une fonction callback privée qui ne serait pas accessible en dehors de la-dite classe (histoire d’éviter justement cette pollution de l’espace global).

Auparavant, lorsque j’avais besoin d’ajouter localement une branche présente sur un dépôt distant, j’utilisais les commandes suivantes:

1
2
git checkout -b nomDeMaBrancheDistante
git pull origin nomDeMaBrancheDistante

Mais…